mercredi 26 février 2014

Chronique lecture : Jusqu'à ce que la mort nous unisse



Bon mercredi !

Je vous ai déjà parlé d'un auteur que j'aime beaucoup : Karine Giebel.

À chaque fois que j'ai la chance de mettre la main sur l'un de ses romans policiers, je le dévore du début à la fin. Voici donc ce que j'ai à vous révéler concernant le roman : Jusqu'à ce que la mort nous unisse.




Résumé du livre tiré d'internet :


Vincent est guide de haute montagne dans le Mercantour. Il vit retranché dans sa solitude depuis que sa femme l'a quitté, cinq ans plus tôt, sans aucune explication. Un souvenir toxique, à l'image de l'ancolie, fleur somptueuse dont la brûlure est intolérable. 

Le seul remède qu'il a trouvé pour dépasser cette trahison est d'entretenir une réputation de Don Juan. Mais lorsqu'une jeune femme plus fragile que les autres se suicide peu après leur rupture, Vincent est sous le choc, et se marginalise encore davantage. Seule Servane, une nouvelle recrue de la gendarmerie fraîchement mutée dans la région, ne lui tourne pas le dos et parvient à pénétrer son univers. 

Fascinée par la montagne, elle lui demande de l'initier à ce milieu rude mais passionnant. Peu à peu, dans ces grands espaces et cette nature grandiose, les deux êtres solitaires vont se lier d'une amitié profonde... 

Mais la montagne sait aussi se montrer cruelle : le meilleur ami de Vincent est retrouvé mort au fond d'un ravin. Aux yeux de tous, un accident tragique, banal. Pourtant, le guide refuse de croire qu'il s'agit d'une chute mortelle, d'autant plus qu'il commence à recevoir, au compte-gouttes, de mystérieux messages anonymes semblant vouloir le mettre sur la piste du ou des assassins. 

Secondé par Servane, Vincent se lance alors dans sa propre enquête, mais il est loin d'imaginer l'horreur de ce qu'ils vont mettre au jour : des secrets qui, peut-être, auraient dû rester enfouis au plus profond de cette vallée d'apparence si paisible.


Ce que j'en pense :

J'ai adoré ce roman. Depuis le début de l'année 2014, j'ai déjà 11 romans lus et celui-ci demeure mon préféré.

J'ai voué un attachement profond au personnage principal : Vincent, le guide de montagne solitaire. Même si à certaines occasions, je lui en voulait terriblement de ne pas avoir une de mêmes valeurs que moi : le respect par la fidélité.

L'auteur décrit la montagne de si belle façon que l'on croirait y être. Le sentiment de liberté vécu par les 2 personnages me touche de plein fouet. L'air pur, le paysage à perte de vue, le calme et le silence de la montagne... tout me rappelle mes balades en forêt.

Même si la fin m'a paru tragique, je vous recommande fortement la lecture de ce roman policier.

Un délice de suspense !

À demain pour une belle idée créative,


Pin It!

Aucun commentaire:

Droits d'auteurs

Merci de respecter mon travail en ne publiant pas mes images, ni mes textes, sans avoir obtenu mon autorisation au préalable.

Je travaille très fort pour offrir un contenu de qualité à mes lectrices alors je vous remercie de votre compréhensions.