mercredi 13 mars 2013

Chronique lecture : Un cri dans la nuit




Bon mercredi !

Cette semaine, un bon roman de Mary Higgins Clark : Un cri dans la nuit.





Voici le résumé tiré d'internet :


Jenny McPartland, charmante divorcée new-yorkaise encore et toujours manipulée par son ex-mari, mère de deux petites filles, rencontre le riche et célèbre peintre Erich Krueger. En moins d’une semaine il fait la conquête de la jeune femme et l’enlève littéralement avec ses deux filles pour les emmener dans le Minnesota.

Convaincue d’avoir épousé le prince charmant, la jeune femme passe d’une réelle pauvreté à un monde de luxe, mais dès l’arrivée au domaine de son nouvel époux, elle se demande si tout cela n’est pas trop soudain.

Son mari est obsédé par le souvenir de sa mère, Catherine, peintre de talent, décédée lorsqu’il avait dix ans. Tout le domaine est envahi par la présence de la morte, la maison est un vrai sanctuaire dédié à sa mémoire ; cette ambiance est soigneusement entretenue par Krueger qui montre rapidement un caractère maniaque et une jalousie maladive. 

Lentement mais sûrement, Jenny commence à se sentir prisonnière du domaine et de la jalousie possessive de son mari faisant presque douter la jeune femme de sa propre santé mentale. Elle finit par se demander si elle ne souffre pas de somnanbulisme ; lorsque son tout nouveau bébé est retrouvé mort, on commence à l’accuser de l’avoir étouffé. 

Personne ne vient à son aide au domaine, tout le monde est dévoué à son mari, les regards deviennent de plus en plus suspicieux. Le seul soutien qu’elle rencontre est celui de Mark Garrett, le vétérinaire du domaine. Jenny va petit à petit découvrir des événements datant de la jeunesse de son mari ; la situation étant encore plus horrible que ce qu’elle imaginait. Elle en arrive à la conclusion que sa vie et celle de ses deux petites filles sont en grave danger ; ce qui a commencé en conte de fées se révèle être un véritable cauchemar.


Ce que j'en pense :

Contrairement aux autres livres écrits par Mary Higgins Clark, celui-ci n'est pas du type Roman Policier... C'est plutôt une histoire triste mais que j'ai quand même aimé lire.

Tel que vous pouvez lire dans le résumé ci-haut, Jenny se retrouve dans une situation où elle semble perdre totalement le contrôle. On garde toujours espoir du début à la fin de notre lecture. 

Je me demandais toujours si Jenny allait se sauver, aller vers une vie meilleure et, je pouvais presque comprendre sa douleur. Sans vous dévoiler le "punch final", je peux vous dire que je suis restée surprise du dénouement.

À lire sans avoir d'attentes car, il n'y a pas vraiment d'enquête comme nous avons l'habitude de lire avec les autres romans de Mary Higgins Clark. Cela reste tout de même, un bon divertissement. 


À demain,








Pin It!

Aucun commentaire:

Droits d'auteurs

Merci de respecter mon travail en ne publiant pas mes images, ni mes textes, sans avoir obtenu mon autorisation au préalable.

Je travaille très fort pour offrir un contenu de qualité à mes lectrices alors je vous remercie de votre compréhensions.