lundi 23 janvier 2012

La toute première entrevue de Scrabouki avec... Tchoubi !

Bon lundi !

J'ai l'immense bonheur de vous présenter un tout nouveau concept d'entrevue pour Scrabouki! Je vous avais promis tout plein de nouveautés pour l'année 2012 alors, ça commence dès aujourd'hui !

Une fois par mois, j'aurai le plaisir de publier sur mon blogue des entrevues réalisées avec des personnes créatives que j'admire et qui m'inspirent.

Le choix de l'artiste interviewée pour ma toute première entrevue était facile à faire. Je désirais vous faire découvrir une artiste créative d'ici, qui ensoleille notre quotidien par ses billets sur son blogue, par ses chroniques à la télévision et dans le magazine Coup de Pouce.

Nathalie Grégoire, alias Tchoubi, s'est généreusement prêté au jeu de l'entrevue virtuelle et je la remercie grandement. Mes questions étaient simples et précises, ses réponses sont sincères et débordent de joie de vivre.

Voici donc, sans trop vous faire attendre, l'entrevue réalisée avec 
Tchoubi, une artiste d'ici !



**********

Premièrement… Tchoubi ! Pourquoi ce mignon surnom et que signifie-t-il ?

Tchoubi : C’est une histoire toute simple. Moi et mon amoureux nous ne nous sommes jamais appelés par nos prénoms. Tchoubi est le surnom qu’il m’a donné il y a 15 ans! Un surnom coquet qui signifiait ma joie de vivre et mon appréciation des bonheurs au quotidien.


Quand j’ai commencé mon blogue en 2007, je lui ai donné ce titre, ne me doutant pas à ce moment qu’en 2012 les gens allaient googler « tchoubi »!


Nous avons tous occupé différents emplois avant celui que nous occupons présentement. Dis-moi Tchoubi, qu’est-ce qui occupait tes journées avant de te lancer dans la créativité à temps plein ?


Tchoubi : Dès mon jeune âge, à l’école, j’enviais mes amies qui avaient un énorme talent dans les cours d’arts plastiques. Je crois qu’à cette époque, je ne me sentais pas à la hauteur alors je préférais être simple observatrice. Manquant d’informations sur les métiers artistiques et manquant probablement aussi de confiance en mes moyens, je ne me suis jamais renseignée quant aux sphères possibles d’études dans ce domaine. Aucun membre de ma famille n’occupe un métier dit « créatif ». Bien que ma mère décorait la maison à chacune des fêtes de l’année et qu’elle s’adonnait au macramé et au tricot, je n’aurais jamais déduit, étant plus jeune, qu’être artiste pouvait devenir une profession à temps plein.


Mes parents tenaient à ce que je fasse de sérieuses études universitaires mais je n’avais aucune idée en quoi. Je n’ai jamais trouvé l’étincelle pour un programme d’études. J’ai fait un baccalauréat en relations industrielles à l’Université de Montréal. J’ai travaillé par la suite pendant plusieurs années comme conseillère en ressources humaines dans plusieurs compagnies. Je « faisais du temps », comme on dit, sans passion réelle pour la profession.


Puis, nous avons eu des enfants et j’ai souhaité me consacrer à temps plein à la vie de famille. J’ai toujours aimé la vie à la maison. Ces années m’ont permis de renouer et de redécouvrir un élan créatif que j’avais sûrement enfouis des années auparavant. Pour me donner du temps à moi, j’ai pris des cours comme la peinture sur bois qui était très populaire à l’époque. Je suis ensuite tombée sur un magazine de scrapbooking et ça été le coup de foudre. Moi qui aimais les papiers, la photo et les souvenirs, c’était pour moi à 100%! Passionnée et cherchant à me réaliser aussi en dehors du cadre familial, j’ai ensuite fondé et organisé le Salon du Scrapboking à la Place Bonaventure. Je suis donc devenue organisatrice d’événement pendant quelques années.






En parallèle à cette expérience, je me suis aussi intéressée aux blogues de mes artistes préférés. J’en ai été fortement inspirée et j’ai décidé, moi aussi, de commencer mon journal en ligne. À l’époque maman à temps plein –essayant bien que mal de travailler de la maison avec mes enfants- j’ai partagé nos moments créatifs familiaux sur mon blogue. J’ai documenté nos jeux, nos activités, nos instants magiques capturés en photos.







Tranquillement, à mesure que les enfants devenaient un peu plus autonomes, j’ai eu plus de temps pour créer. J’ai eu envie de partager mes créations sur mon blogue et même d’en vendre quelques unes sur ma boutique Etsy. Bloguer était devenu un endroit et un moment privilégié pour moi.




Dernièrement, l’année 2011 a été enrichissante par ses nouvelles expériences : publication de mon premier livre numérique, passage à la télévision et conception de vidéos de projets créatifs.


Tchoubi aime la couture, la photographie, le dessin, le scrapbooking, etc. Qu’est ce qui te passionne plus que tout ?

Tchoubi : Comme je suis curieuse et vite ennuyée, je n’ai pas de passion précise. C’est la créativité complètement à la base qui me branche! Que ce soit faire une nouvelle recette, marcher dans un nouveau boisé, colorier un dessin, prendre des photos, coudre un cadeau, visiter un musée, découvrir un artiste inconnu et lire son histoire…. La créativité peut prendre toutes ces formes et c’est pour cette raison que je ne m’en lasse pas!




De quelle réalisation es-tu la plus fière ?


Tchoubi : Je suis extrêmement tentée par les idées à réaliser rapidement. Alors, je dirais qu’à l’opposé, je suis vraiment fière d’avoir accompli des projets de plus grande envergure. Pour moi, le Salon du Scrapbooking et mon livre numérique sur lesquels j’ai travaillé plusieurs mois, voir années, à réaliser sont mes plus grandes fiertés. Avoir passé outre les obstacles, les défis et les contraintes qui se sont présentés à moi dans la réussite de ces mandats m’amènent à croire que tout est réalisable.


Avec toutes les réalisations graphiques, ton livre numérique et tes tutoriels gratuits, j’imagine que tu travailles sur Mac… es-tu plus techno ou grano ?


Tchoubi : Non, je n’ai pas cette chance encore! J’adore le graphisme et je suis autodidacte. Je cherche les réponses à mes questions sur le web en essayant de parvenir à mes fins. J’ai eu la chance de recevoir un IPAD à Noël (wow, je dois vraiment avoir été très très sage cette année!) et je suis en amour! Moi + ma couverture chauffante + mon IPAD = le grand bonheur de l’hiver.

Qu’est-ce qui t’a amené à faire des chroniques pour Coup de pouce ? Et comment as-tu obtenu une place de choix à l’émission des Saisons de Clodine ?

Tchoubi : J’ai créé des communiqués de Presse suite à la conception de mon livre et je leur ai ajouté de la couleur, de la peinture et du style pour rendre les enveloppes plus attrayantes. J’en ai expédié près de 50. Dans mes rêves les plus fous, le magazine Coup de pouce et l’émission Clodine allait en parler. Et bien, ce sont eux qui ont d’abord manifesté leur intérêt!


Je crois que publier un livre complet sur un sujet amène les autres à nous voir comme un « connaisseur » en la matière. Les personnes sollicitées ont eu l’opportunité aussi de le consulter en entier avant de confirmer leur intérêt. Comme le livre est réalisé par une personne, en auto-édition et en format numérique, il peut aussi intriguer certains médias. Les statistiques concernant mon blogue retienne aussi leur attention. Après avoir publié près de 1000 billets en 5 ans, mon site est maintenant en 11ème position des blogues les plus influents du Québec.


Les expériences que j’ai vécues cette année sont de belles récompenses pour moi. Cette confiance et cet intérêt envers mes projets me donnent des ailes pour mener plus loin mes idées. Cependant, comme le dit si bien Estée Lauder, ce n’est pas toujours rose d’être persévérante!


“When I thought I couldn’t go on, I forced myself to keep going. My success is based on persistence, not luck”.


Quelle est la saison qui t’inspire le plus ?

Tchoubi : Habituellement, c’est l’automne. Mais depuis quelques années, je travaille beaucoup pendant cette saison et j’ai moins le temps de la savourer. Comme je conçois des idées créatives pour les saisons en avance, j’ai toujours hâte aux saisons qui suivent celle que l’on vit présentement.




Décris-nous ta journée de rêve, lorsque tout se passe comme tu veux ;-)

Tchoubi : Ma journée de rêve commence avec un déjeuner que j’ai préparé la veille du genre pain aux bananes et salade de fruits. Bourdonnement d’enfants de bonne humeur puis départ à l’école. Lecture d’un cours créatif acheté en ligne. Préparation d’un ou deux billets de blogue et quelques échanges de courriels. Diner en famille par la suite (bon, c’est certain que comme c’est une journée de rêve, j’aurais déjà un repas maison de congelé). Pour les deux heures restantes de l’après-midi, conception de projets créatifs pour une tierce partie, pour un livre ou pour éventuelle publication sur mon blogue. 


Vers 15h15, je marche vers l’école pour aller chercher les enfants tout en prenant soin de faire un long détour afin de m’oxygéner l’esprit. Les enfants jouent au parc avec leurs amis et je jase aussi avec mes copines. Au retour de la maison, comme c’est vendredi, pas de devoirs à faire. On attend mon amoureux pour souper aux bougies (souper qui, a été fait par n’importe qui d’autres que moi!). Nous jouons à quelques jeux de société (j’adore les jeux!) , on dessine ou on peinture ensemble (euh… mon tchum nous regarde dans ce cas).


Les enfants se couchent, moi et mon amoureux discutons collés sur le divan, un verre de vin à la main, de nos projets, nos rêves et nos ambitions. On termine la soirée en écoutant un vieil épisode de Friends puis, je vous cache la fin de l’histoire ahaha! Voilà. J’apprécie la vie toute simple!

Tchoubi est-elle plus sucrée ou salée ? Quelles sont les gâteries qui te font craquer ?

Tchoubi : Sucré! Je devrais même dire « chocolaté ». Les petites souris de la maison gourmande de Chambly, les fondants au chocolat de Chuck, le gâteau royal de Première Moisson, les brownies au Nutella de Ricardo, la fondue au chocolat, les macarons et les Lindt font partie intégrante de ma vie gourmande.


Où arrives-tu à trouver toutes ces magnifiques idées ? Quelle est ta source première d’inspiration ?


Tchoubi : À l’extérieur de l’atelier! Plus je sors dans la nature, dans les magasins, à l’épicerie, au resto, chez des amis, en camping, plus j’en reviens inspirée! Comme je suis curieuse de nature, j’aime suivre des centaines de blogues et Pinterest évidement. Un de mes endroits préférés est la Grande Bibliothèque du Québec. Je pourrais y vivre! J’aime l’âme de l’endroit, les gens à travers les rangées qui cherchent la perle rare, l’odeur, les lumières vertes, le temps s’arrête! La section de la collection nationale me donne des frissons. Avec son éclairage tamisé, on se croirait dans un film.


Je loue des livres complètement farfelus sur des sujets que je ne connais pas. J’aime m’ouvrir à d’autres horizons que ceux traditionnellement proposés. Je n’en apprends jamais assez!


Souvent je mélange plusieurs idées pour concevoir un projet. Par exemple, je vais utiliser l’idée d’une ceinture trouvée par ici , les couleurs d’un tissu trouvé par là et je les agence pour former un tout nouveau concept!

Ton atelier déborde d’outils, d’accessoires, de tissus et j’en passe. Quel est le coin de ton atelier que tu préfères ?

Tchoubi : Mon atelier a récemment été aménagé au sous-sol de ma maison. Je le sens encore tout neuf et propre. J’ai hâte d’y retrouver des traces de peinture ici et là pour le sentir plus habité. J’ai un grand coup de cœur pour ma table de travail qui est en fait une grande planche appuyée sur deux commodes, installée à hauteur d’ilot. J’ai trois grandes bibliothèques à l’arrière de celle-ci avec des portes vitrées dont j’ai tapissé l’intérieur. Malheureusement, après y avoir travaillé depuis quelques mois, je ne suis pas certaine que c’était une bonne idée. J’aime voir mon matériel, les couleurs, les textures. Il faut croire que j’étais en mode épuration à l’époque!





Est-ce que tu écoutes de la musique pour t’inspirer, te motiver ? Donne-nous quelques noms d’artistes qui te font sentir mieux.


Tchoubi : mmmm….. je n’écoute pas vraiment de musique (au grand désespoir de mon entourage). Spécial non? La maison est tellement mouvementé en dehors des heures de classe que j’adore savourer le silence dès que possible. Je ne suis pas vraiment up to date au niveau de la musique mais j’aime bien Cold Play, David Usher, Jack Johnson, Melissa Etheridge, James Blunt, Michael Bublé et Mika.

Finalement, quel est ton plus grand rêve Tchoubi ?

Tchoubi : Je me souviens d’un soir, il y a 5 ans, près d’un feu en camping, je parlais à mon amoureux de ce que je rêvais….. Mon inspiration était (et encore) Ali Edwards et Elsie Flannigan. Deux femmes entrepreneures qui se consacraient à temps plein à leur univers créatif. Je rêvais de monter un blogue bénéficiant d’un important lectorat, de publier des livres et de créer au quotidien. Je vis dans mon rêve. Je suis comblée et je profite donc tout simplement du moment présent!


Merci beaucoup Nathalie-Catherine!

**********



Merci à toi Tchoubi pour cette entrevue ! Quelle générosité et surtout, quelle personne débordante de créativité. Merci de nous faire découvrir de si beaux projets dans tes billets quotidiens sur ton blogue.

Au plaisir Tchoubi !

Alors, vous avez aimé le concept d'entrevue virtuelle ? Vos commentaires sont précieux pour moi, ils m'aident à mettre l'accent sur les détails et idées qui vous intéressent vraiment. En plus, recevoir un commentaire me confirme que je ne parle pas toute seule ;-)

Je vous souhaite une très belle journée et n'oubliez pas d'aller faire un tour sur le blogue de Tchoubi et de mettre l'adresse dans vos Favoris !


À demain,

Pin It!

6 commentaires:

Claudia a dit...

Bravo Nathalie Catherine, quelle bonne idée ces entrevues virtuelles! J'adore ton blog, continue ton beau travail!

Claudia (Weedon)

Ladybird a dit...

Quelle merveilleuse entrevue!! Très inspirant! :) Merci!

Anonyme a dit...

Déjà fan de Tchoubi, ce fut un plaisir de la lire...De plus ça, m'a fait découvrir votre blog qui semble très inspirant!
Rachel Rodrigue

NadiArt{Design} a dit...

Merci pour cette si belle entrevue je l'ai dévoré de premier mot au dernier, j'aime ton concept et qu'elle créative invitée j'adore Tchoubi ♥ Bonne journée à vous deux, bises.

Julie Martin a dit...

Quelle belle entrevue! J'adore découvrir d'où viennent les gens et ce qui les inspirent. Je ne savais pas que Tchoubi était l'instigatrice du Salon du scrapbook... wow! J'y ai même eu un kiosque (partagé) avec Stampin Up il y a quelques années (et c'est au moment d'écrire ceci que ça me revient en mémoire). Je suis vraiment dû pour créer à nouveau, il y a déjà plus de 2 ans que j'ai tout mis de côté. Merci pour ce beau moment d'inspiration xxx

Anonyme a dit...

Très belle entrevue ! Une personne très inspirante cette Tchoubi ! de Citrouille

Droits d'auteurs

Merci de respecter mon travail en ne publiant pas mes images, ni mes textes, sans avoir obtenu mon autorisation au préalable.

Je travaille très fort pour offrir un contenu de qualité à mes lectrices alors je vous remercie de votre compréhensions.