Heures d'ouverture


L'atelier de loisirs créatifs Scrabouki! est une entreprise à même mon domicile. Merci de téléphoner au 418 614-2520 avant de passer, afin de prendre rendez-vous avec moi pour venir chercher votre commande de produits Stampin'Up!



lundi 24 octobre 2011

Tristesse d'automne... mais quel bon livre !!!

Bon lundi !

Vous devez trouver que mon titre est bizarre n'est-ce pas ?

Je suis bouleversée depuis samedi soir dernier ! J'ai terminé la lecture d'un livre-choc. Un récit troublant tiré d'une histoire vécue par l'auteur elle-même : Ingrid Bétancourt.

Après avoir lu ce livre de 689 pages (mon gros gros roman lu à vie), je dois avouer que je suis sous le choc. Depuis samedi soir, je vois des images dans ma tête tellement il y avait de détails dans le livre. J'étais révoltée et triste à la fois. J'éprouvais même de la compassion pour les autres otages mais, en même temps, je les détestais d'être aussi méchants avec elle... Je suis vraiment passée par une forte gamme d'émotions et j'en suis encore ébranlée.

Si vous avez suivi les détails de cette histoire à la télé il y a quelques années, vous savez sûrement de quoi il s'agit. Sinon, je vous ai trouvé un bon résumé de l'histoire que vous pourrez lire au bas de ce message.

Maintenant, je vous présente une carte que j'ai créée il y a quelques semaines mais que je désire envoyer à Ingrid Bétancourt pour lui transmettre mes meilleurs voeux de bonheur dans sa nouvelle vie après 6 ans et demi de captivité en pleine jungle. Je ne sais pas comment lui faire parvenir cette carte mais, avec internet, tout est possible !


Je tiens à lui témoigner toute mon affection pour ce qu'elle est et ce qu'elle a vécu. Je crois que cette carte, toute en douceur, est parfaite pour l'occasion. C'est pourquoi je tiens tant à lui faire parvenir.



Voici le livre que a changé ma vie :



Voici le résumé tir d'un site internet deastore.com :

Même le silence a une fin / Ingrid Betancourt


« Peu à peu, je prenais le chemin du détachement des petites et des grandes choses, pour ne pas être assujettie à mes désirs ou à mes besoins, car n'ayant plus le contrôle de leur assouvissement, je ne devenais que plus prisonnière entre les mains de mes geôliers. »


Le 23 février 2002, Ingrid Betancourt est enlevée par les FARC. Un calvaire commence, qui prendra fin six ans et demi plus tard, le 2 juillet 2008. Ingrid Betancourt décrit avec précision sa captivité aux mains des FARC. Le récit débute par une impressionnante scène, décrivant l'une de ses cinq tentatives d'évasion. Le lecteur est ainsi fixé à la fois sur la détermination de la prisonnière, et sur la dureté de ses conditions de détention. On revient ensuite au début de l'histoire, qui suivra dès lors le fil chronologique, à commencer par la journée du 23 février 2002. 


De cette litanie de journées semblables, Ingrid Betancourt parvient à faire un récit captivant de bout en bout. Elle nous plonge dans la vie quotidienne de la jungle, rendant presque palpables l'attente et l'angoisse, décrivant de façon très nuancée ses geôliers, qui pour la plupart ont l'âge de ses propres enfants. Elle raconte les évasions ratées, les humiliations permanentes dues à la promiscuité et à la cruauté de certains gardes ou commandants de camps successifs, les conditions de vie épouvantables, la fuite permanente, les malaises et les maladies, les périodes de découragement. Chaque tentative d'évasion entraîne des traitements toujours plus violents, mais aussi les reproches de ses codétenus, qui la rendent responsable de l'aggravation immédiate de leurs conditions. 


Il y a aussi des moments inattendus de joie (la confection de ceintures tressées en fil de nylon, la broderie, la lecture de la Bible ou de Harry Potter, le gâteau confectionné pour la date d'anniversaire de la fille d'Ingrid.) et puis des amitiés fortes qui contre toute attente naissent dans ce monde cruel. Le lecteur est introduit dans l'intimité de ce petit monde en loques, errant sous les pluies diluviennes dans une jungle peuplée d'insectes monstrueux, ravagée par les maladies, où les humains sont placés dans un redoutable face à face avec eux-mêmes, leurs faiblesses, leurs mesquineries, leurs terreurs, mais aussi leurs convictions et leurs espoirs. 


Une amitié très forte liera Ingrid à Lucho, l'un de ses codétenus, avec qui elle s'évadera : cinq jours hallucinants dans une forêt sans fin, avant d'être repris par des geôliers qui ne tarderont pas à se transformer en bourreaux. Cercle après cercle, nous sommes conviés à un voyage infernal où l'humanité pourrait se perdre, et où elle puise au contraire les raisons essentielles de s'affirmer. 


Même le silence a une fin restera sans doute comme un des grands textes de la littérature concentrationnaire. Il ne s'agit pas simplement d'un récit-choc, mais d'un vrai livre, profond et beau. Il décrit une aventure humaine qui reste palpitante malgré son caractère atroce, et un itinéraire spirituel qui force le respect.

Ce livre, je l'ai dévoré du début à la fin. Coeurs sensibles (comme le mien...) ne pas s'abstenir car, c'est bon de voir le vrai côté des événements et de mieux comprendre ce qui s'est réellement passé. Trop souvent, les gens se fient aux médias et la vérité est lourdement faussée. Rien de mieux que d'obtenir la vérité de la personne qui l'a vécue... cette atroce vérité.

Je sais, c'est un message plutôt bizarre pour débuter la semaine mais, je voulais vous décrire mon état d'âme... Comme je n'écoute pas la télé (nous n'avons plus le câble à la maison), je désirais vous donner une bonne suggestion de lecture pour les jours à venir. Maintenant, j'embarque dans un autre livre, plus joyeux cette fois !

Si vous désirez vous procurer ce livre, je l'ai trouvé à bon prix sur le site d'Amazon.ca
Vous n'avez qu'à cliquer sur le lien ! Simple comme tout ;-)




Bonne semaine !

Et vous ? Quel est le livre qui a marqué ou changé votre vie ?

Pin It!

Aucun commentaire:

Droits d'auteurs

Merci de respecter mon travail en ne publiant pas mes images, ni mes textes, sans avoir obtenu mon autorisation au préalable.

Je travaille très fort pour offrir un contenu de qualité à mes lectrices alors je vous remercie de votre compréhensions.